daniel sperling

Le Dieselgate a incité de nombreuses personnes à se tourner vers les véhicules électriques comme une option plus écologique. Mais à certains égards, les voitures électriques peuvent être tout aussi néfastes pour l’environnement que les voitures traditionnelles.

Une voiture électronique, est-elle vraiment plus écologique ?

En raison de la complexité des batteries qu’elles utilisent, il faut actuellement plus d’énergie pour produire une voiture électrique qu’une voiture classique, Daniel S. De plus, l’élimination de ces batteries constitue un risque pour l’environnement. Selon une étude datant de 2011 de l’Institut de recherche sur l’énergie et l’environnement (IFEU) à Heidelberg, l’empreinte carbone globale d’une voiture à batterie “est similaire à celle d’une voiture conventionnelle à moteur à combustion, quelle que soit sa taille“.


Par ailleurs, selon un expert en e-mobilité, “une fois utilisés, les véhicules électriques sont beaucoup plus propres et efficaces sur le plan énergétique. En termes d’environnement, les véhicules électriques d’aujourd’hui sont déjà plus performants que les moteurs à combustion interne“. “Et ces performances devraient s’améliorer à mesure que davantage d’énergies renouvelables fourniront de l’électricité propre au réseau”.

Les batteries des voitures électriques, sont-elles recyclées de manière écologique ?

Dans l’industrie automobile conventionnelle, selon une étude du Conseil international des transports propres (ICCT), 99 % des batteries au plomb sont recyclées aux États-Unis. Ce n’est pas le cas des batteries lithium-ion qui ont un mélange très spécifique de composants chimiques et de petites quantités de lithium, note le spécialiste en environnement.

Actuellement, il existe très peu de solutions de recyclage pour ces batteries. Néanmoins, plus il y a le marché des voitures électriques continue à croître, plus y aura des solutions permettant de recycler ou récupérer les éléments des terres rares. Il y a donc de fortes chances qu’une forte industrie du recyclage de ces batteries continue à se développer et permette aux voitures électriques de devenir plus écologiques.

Les voitures électriques peuvent être qualifiées de “véhicules zéro émission ?

Les nouvelles limites de CO2 de l’Union européenne (UE) ne doivent être respectées que sur une moyenne qui tient compte de toutes les différentes voitures produites par un constructeur. En construisant des véhicules “zéro émission”, les constructeurs automobiles peuvent également continuer à vendre des véhicules gourmands en gaz, comme les SUV, qui dépassent ces limites.

Par ailleurs, les voitures électriques qui utilisent de l’électricité produite à partir de sources renouvelables produiront jusqu’à six fois moins d’émissions de carbone au cours de leur durée de vie qu’une voiture à essence. Cela signifie que pour que le passage à l’e-mobilité soit le plus efficace possible, les pays devront faire évoluer leur production d’énergie en parallèle.

En conclusion, si les voitures électriques ne sont pas vraiment des véhicules “zéro émission”, elles sont néanmoins dans l’ensemble meilleures pour l’environnement et pour le climat que les véhicules conventionnels. Dans les années à venir, la clé sera de trouver comment faire en sorte que ces nouveaux véhicules puissent devenir encore plus respectueux de l’environnement.